Dr Chloé Solatges
07 81 00 47 73
Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi, 9h—19h
Mercredi et Samedi, 9h—12h

Tout savoir sur les tiques

Au fait, une tique, c'est quoi ?

C’est un acarien mordeur, qui se nourrit du sang des animaux à sang chaud. Les animaux s’infestent pendant la belle saison lorsqu’ils passent dans des zones d’éclosion : sous les arbres, dans les herbes hautes, en bordure de haie… Au moment de l’infestation les tiques sont toutes petites, souvent difficiles à discerner dans le pelage de nos animaux. Elles restent fixées plusieurs jours, se nourrissant et grandissant progressivement jusqu’à atteindre une taille pouvant dépasser un centimètre.

Quels sont les dangers d’une infestation par des tiques

Une fois fixée à leur hôte, la tique peut transmettre des maladies, comme la piroplasmose chez le chien ou la maladie de Lyme (chien, homme…).

La piroplasmose est une maladie souvent mortelle du chien. Il s’agit d’un parasite unicellulaire qui s’incruste dans les globules rouges et les détruit, provoquant :

  • Une forte fièvre, causant une grande fatigue et une perte d’appétit
  • Une anémie (les muqueuses de la bouche et des yeux du chien semblent pâles, voire légèrement jaunes)
  • Une coloration marron des urines, résultat de la dégradation de l’hémoglobine (qui passe du rouge au brun).

C’est une maladie qui peut se traiter, car il existe un médicament contre ces petits parasites, mais qui a souvent des conséquences à long terme sur la santé de l’animal (problèmes sanguins ou rénaux notamment).

En fonction des régions et de l’espèce de tique impliquée, d’autres maladies peuvent se déclarer à la suite d’une morsure par une tique. Il faut toutefois que la tique soit fixée depuis plus de 48h pour qu’elle ait le temps de transmettre la maladie.

Moyens de prévention

La prévention passe avant tout par une vigilance constante des maîtres pendant toute la belle saison : à chaque fois que l’animal sort dans un environnement susceptible d’être infesté de tiques, il convient de rechercher d’éventuelles tiques fixées sur la peau en caressant attentivement l’animal.

Le meilleur moyen de retirer les tiques lorsqu’elles sont présentes est d’utiliser un crochet ou une pince spécialement adaptée, car cela évite de décapiter la tique, et de laisser la tête en place dans la peau de l’animal. Cela risquerait de provoquer la formation d’un granulome, petite boule inflammatoire susceptible de s’infecter. Par contre, contrairement à une idée reçue, les tiques ainsi décapitées ne repoussent pas !

Toutefois, il n’est pas possible de détecter par ce moyen toutes les tiques, surtout les plus petites. C’est pourquoi il existe des produits qui limitent les infestations par les puces :

  • Certains shampooings protègent également contre les tiques, mais cette action n’est pas toujours durable, surtout si l’animal se baigne beaucoup.
  • Des pipettes acaricides, à poser sur la peau de l’animal, et qui diffusent sur l’ensemble de son corps. Celles-ci tuent les tiques, et dans une certaine mesure, les repoussent. Attention, certains produits de ce type sont très toxiques pour les chats, soyez vigilants et lisez les étiquettes des produits avant administration.
  • Certains colliers antiparasitaires sont particulièrement efficaces contre les tiques. Attention cependant, de nombreux colliers que l’on peut acheter en supermarché ou en animalerie ne sont pas adaptés à la lutte contre les tiques.
  • Des comprimés contre les tiques sont désormais disponibles.

Demandez conseil à un vétérinaire pour trouver le mode de protection le mieux adapté à votre animal et son mode de vie !